« Il faut toujours tester les applis sur des enfants »

Jason Krogh est le fondateur de Sago Sago, l’éditeur de perles rares du monde des applis suivantes:

Sago Mini Sound Box - Sago Sago - AppliminiSago Mini Sound Box  Sago Mini Forest Flyer-Sago Sago-AppliminiSago Mini Forest Flyer

Avant Sago Sago, il y avait Tickle Tap App… et puis Jason a rencontré Björn Jeffery, le fondateur de Toca Boca (faut-il présenter?). Ils avaient tant de choses en commun qu’ils ont décidé de s’associer et de créer Sago Sago. Maintenant sous l’aile de Toca Boca éditeur d’applis de qualité, Jason et son équipe peut se consacrer à temps plein sur le developpement d’applications jolies, ludiques et agréables comme Forest Flyer, sa toute dernière merveille.

Basé à Toronto au Canada, Jason a pris le temps de répondre à nos questions par mail

Sago Sago-Jason Krogh-Applimini

crédits photo: Gabriel Li

Pouvez-vous nous parler de votre parcours et de votre équipe?

J’ai appris le graphisme et le développement en autodidacte. Je suis tombé dans le marché des contenus numériques pour enfants après ma sortie des études supérieures, complètement par hasard, il y a 15 ans. J’avais étudié la climatologie à l’université, je m’étais essayé au code  informatique et au graphisme et je me suis retrouvé à utiliser ces compétences pour créer des jeux éducatifs sur les sciences. J’ai commencé seul et petit à petit j’ai monté une équipe. Aujourd’hui, nous sommes 12, tous de cursus très divers, des mathématiques jusqu’aux Beaux Arts. C’est ce qui m’apporte le plus de satisfaction: on apprend toujours quelque chose de nouveau et le meilleur résultat vient de cette intersection entre la technologie, le design et le facteur humain.

Ici en France, les éditeurs d’applications rencontrent beaucoup de difficulté à être visibles et connus des consommateurs. Si vous n’êtes pas dans le top des téléchargements, vos ventes sont quasi-nulles. Qu’en pensez vous? Que pensez-vous du marché des applis pour enfants en général?

Oui j’ai vécu ça aussi. La visibilité est un énorme challenge sur l’appstore. De notre côté, nous nous efforçons de faire des produits de grande qualité et de s’y tenir sur le long terme. Et de fait, notre audience s’est accrue de manière organique au fil des mois. Je pense aussi qu’il est impossible d’avoir du succès avec juste une ou deux applis. Je suis souvent peiné de voir des applis super bien réalisées mais complètement perdues dans un océan d’applis de mauvaise qualité. Cela dit, l’appstore offre une opportunité sans précédent. Il est possible pour une personne ou deux de créer quelquechose et de le rendre disponible et visible par des milliers et des milliers de personnes à travers le monde.

Peu de consommateurs sont prêts à dépenser beaucoup une appli et n’ont pas conscience du coût de developpement d’un tel produit. A titre d’exemple, pouvez-vous nous dire combien de temps et de ressources a demandé une appli comme Forest Flyer?

Forest Flyer a été un vrai projet d’envergure. L’appli comprend 2700 écrans d’animation. Pour vous donner une idée, vous pouvez voir en un coup d’oeil le monde complet du petit oiseau ici: http://www.flickr.com/photos/sagosagotoys/8792858795/.

Nous avons travaillé environ 3 mois à temps complet. L’équipe comprenait un illustrateur, un animateur, un compositeur audio, un designer de production, un chargé des interactions et un developpeur. Le seul travail de gérer les milliers d’images et de sons est un poste à part entière.

Pouvez-vous nous parler de votre partenariat avec Toca Boca, un des éditeurs d’applis pour enfants les plus populaires et appréciés de la critique?

Nous sommes des fans de Toca Boca de la première heure. Quand j’ai eu l’occasion de rencontrer Björn, le PDG, nous nous sommes rendus compte que nous avions beaucoup en commun. De notre côté, nous jonglions entre les commandes pour des clients et notre propre production d’applis et nous avions du mal à gérer les deux activités. Nous avons donc convenu d’un accord. Toca Boca nous a acheté nos applis Tickle Tap Apps et utilise notre équipe pour travailler sur des applications pour enfants exclusivement. Toca Boca bénéficie de nouvelles applis à son catalogue et notre équipe y gagne en visibilité et stabilité financière. Notre nouvelle entité, Sago Sago, fonctionne en indépendance et nous partageons l’expertise et les ressources. C’est un arrangement parfait!

Que dites vous à des parents qui sont totalement réfractaires aux écrans pour leurs enfants?

Je leur demande s’ils ont essayé et si oui, de me raconter leur expérience. Je pense sincèrement que si vous avez quelques bonnes applis, adaptées à l’âge de l’enfant et si vous essayez avec l’enfant, vous vous rendrez vite compte si l’expérience est satisfaisante pour vous ou pas. De nombreux parents n’ont jamais essayé avec leur enfant ou alors ils n’ont pas les bonnes applis pour leur enfants. Elever un enfant requiert des prises de décisions très personnelles que seuls les parents peuvent prendre. Ma fille a 3 ans et demi et à la maison, nous jouons de temps en temps aux applis. Cela peut être pour 5 minutes après le petit-déjeuner, 10 minutes dans une file d’attente ou bien 20 minutes dans la voiture. C’est juste une activité parmi d’autres et cela fonctionne très bien comme ça.

Quelles sont vos applis pour enfants préférées?

J’aime entre autres ces applis:

Toca Tea Party-Toca Boca-Applimini Toca Tea Party

Tiny tigers and friends Tiny Tigers and friends

Petting-Zoo-Applimini Petting Zoo

Sid Science Fair-AppliminiSid’s Science Fair

Cendrillon-Nosy Crow-Gallimard Jeunesse-Applimini Cendrillon

 

Selon vous, quel est le secret d’une bonne appli? 

Le secret d’une bonne appli pour enfant et de ne jamais prétendre avoir toutes les réponses. Il faut tester avec des enfants et prendre en compte ce qu’ils vont disent.

Pouvez-vous nous parler de vos prochains projets?

Nous travaillons sur 3 nouvelles applications qui sortiront au cours de l’été. Je ne peux pas rentrer dans les détails mais la première sera une version améliorer de Bugs Builder, une de mes préférées (une des préférée d’applimini aussi…)

Quels sont les livres et jouets qui ont marqué votre enfance? Et votre fille, à quoi joue t’elle?

Comme beaucoup d’enfants, j’étais à fond sur les Légo. A 9 ans, j’ai eu mon premier ordinateur, un Commodore VIC20. A 10 ans, le père de mon meilleur ami a acheté un magnétoscope. J’ai passé une bonne partie de mon enfance à écrire des programmes informatiques simples et à regarder des films un peu débiles avec mes amis.

Aujourd’hui, le jeu préféré de ma fille est une super petite cuisine que ma femme a construite avec des pièces prises ici et là. Elle adore « cuisiner » pendant que nous préparons les repas. En livre, elle adore le Gruffalo. En ce moment elle aime beaucoup les vieux livre d’Ulf Löfgren dont un qui s’intitule « Je ne veux pas dit Sara » (NDT). Ces livres devraient vraiment être réédités.

——————————————————————————————————-

And  here is a version in English for our english-speaking apps’ lovers!

Jason,  can you tell us more about you and your team? Where do you come from? What were you working on before creating apps for kids? And why did you choose this business?

I am self-taught programmer and designer who fell into a career making digital content for kids after graduating from university about 15 years ago. It was all very accidental. I studied climatology in university, dabbled in programming and design and found myself applying those skills to creating educational science games. I worked on my own at first and then built up a team over time. Right now we have 12 staff from a wide variety of backgrounds from Math to Fine Art. The great part of the job is that you are always learning something new and the best work comes at the intersection of technology, design and human factors.

Here in France, digital publishers find it very hard to be visible and known by the consumers. If you’re not in the top apps in the appstore, your sales just go dead. Do you agree? How do work your visibility and marketing? What do you think about the kids apps’ market in general? What future do you see for it in your crystal ball?

I have experienced this first hand. Visibility is a huge challenge on the app store. We spend most of our efforts on making great products and really sticking with it for the long haul. Our audience has grown organically over time. I think it’s virtually impossible to find success after just one or two apps. I’m always a bit discouraged when I see a really well-designed app get lost amongst a sea of bad apps. But despite the challenges, the app store provides an unprecedented opportunity. It’s possible for a team of just one or two people to create something and make it available to hundreds of millions users across the world.

Can you tell us more about your partnership with Toca Boca?

We’ve always been fans of Toca Boca and when I finally got a chance to meet their CEO in person we discovered we had a lot in common. We were juggling client work along with our own products and it was getting very hard to manage. So we struck a deal. Toca Boca bought our Tickle Tap Apps and hired our team to work exclusively on making original kids apps. Toca Boca benefits from having a new set of quality apps to offer. And our team benefits from the visibility and financial stability that comes with being part of a larger organization. The new company, Sago Sago, operates independently. But we share expertise and resources as things arise. It’s a great arrangement.

What do you say to parents who are totally against screen and apps play for their kids?

I ask if they have tried it and what that experience was like. I honestly feel that if you have a few good, age-appropriate apps and you try them with your kids you’ll learn pretty quickly if it’s right for you. Many parents have never tried it or had apps that weren’t a good fit for their child. Raising children is full of deeply personal decisions that only parents can make. My daughter is three and a half and in our home we play with apps here and there. It might be 5 minutes after breakfast, 10 minutes while in a line up or 20 minutes in the car. It’s just one of many types of activities we do and it works really well.

What are your favorite kids apps? (apart from yours of course!) And what is the secret for you for a perfect kids apps?

A few of my favourites are Toca Tea Party, Tiny Tiger, Petting Zoo, Sid’s Science Fair and Cinderella from Nosy Crow. The secret for a perfect kids app is to never assume you know all the answers. You need to test with kids and incorporate what you learn.

Can you tell us about your next projects?

We are working on three new apps right now which be coming out over the summer. I can’t tell you too many details but the first one is a new and improved version of Bug Builder (one of my personal favourites).

Can you give us a short list of kids’ books and games that were important for you when you were a kid? and/or same question for now?

Like a lot of children I was obsessed with Lego. When I was around nine I got my first computer – a Commodore VIC20. When I was ten my best friend’s dad got an early betamax video recorder. I spent a lot of my childhood writing simple computer programs and filming silly movies with my friends.

My daughter’s favourite toy is her amazing toy kitchen which my wife built with random bits and pieces. She loves to « cook » while we’re making dinner for the family. In terms of books my daughter adores the Gruffalo. Right now she is really into some old Ulf Löfgren books including a great one called « I don’t want to, said Sara ». Someone needs to republish those books.

 A lot of people are not ready to much a lot for apps and do not have a clear idea of how much work and resources a app involves. As an example, could you tell us how much time, people and money an app like Forest Flyer cost?

Forest Flyer was a major undertaking. The app includes over 2700 frames of animation. You can get a sense of the scale of when you see the image of the full world (http://www.flickr.com/photos/sagosagotoys/8792858795/). We worked on it for about three months. The team included an illustrator, animator, sound designer, production designer, interactive designer and a developer. Just managing the thousands of graphics and sound assets was a job in itself.

Mots-clés : , ,